Traitement intra-discal

Multiples techniques existent pour les situations où une douleur est d’origine discale.

Les disques de la colonne sont des structures élastiques, qui favorisent les mouvements normaux de la colonne, mais qui présentent aussi une dégradation qui peut s’accentuer avec l’âge et qui peut être responsable des douleurs de la colonne ou des membres.

Multiples techniques existent pour les situations où les infiltrations ne soulagent pas la douleur d’origine discale.

  • Discographie
  • Ozonothérapie
  • Implant discal (GelStix / NucleoFix)
  • Décompression percutanée discale par laser
  • Herniectomie percutanée

La discographie un test diagnostic qui permet d’affirmer la nature discale de la douleur et son origine précise ; les but est de déclencher la douleur par injection intra-discale des médicaments, puis de la calmer par injection ultérieure d’anesthésie.

L’ozone est un gaz anti-inflammatoire avec très peu d’effets secondaires et une efficacité comparable aux infiltrations de corticoïdes ; souvent, il doit être réalisé plusieurs fois pour un bon résultat clinique.

Implant hydrophile dans le disque, avec le rôle de ré-établir l’hydratation et la pression normales du disque ; indiqué dans le « black disc » (dégénérescence discale avec perte de l’hydratation et origine des douleurs confirmée par discographie).

La diminution de la pression discale peut entrainer une diminution de la pression, voire de la taille, d’une hernie discale avec diminution de la compression nerveuse et de la douleur irradiée au niveau des membres

Système mécanique de fragmentation et aspiration d’une hernie discale compressive.